Search

"Quand le Temps et le Prix entrent en résonnance, le changement est inévitable"

W.D Gann

 

HomeFrançais (FR)LivresLa Crise vue par l'Astrologie

La Crise vue par l'Astrologie - Jean François Richard


"La Crise vue par l’astrologie" est un ouvrage tourné vers le grand public (le tirage pour les passionnés d’astrologie financière aurait été, disons, plus limité, hélas) mais l’ouvrage témoigne de pas mal de réflexion et d’un balayage des cycles lourds sur 2 siècles qui a dû demander beaucoup de travail ainsi que d’une réflexion nuancée sur les 10 ans à venir. D’autant que JFR a élargi l’usage des cycles à l’histoire politique et pas seulement économique, établissant donc un pont entre astrologie mondiale et financière. Notons quand même que pour un livre sorti en librairie en Novembre, voire Décembre 2009, la prévision de la reprise du printemps / été 2009 est tombée un peu tard.

Le livre commence par un rappel des conditions de la crise et une intéressante plongée historique rétro chronologique dans le contexte politique et financier des oppositions Saturne Neptune. Politiquement cela donne des élans contestataire gauchistes brisés et économiquement de l’inflation et une baisse de la consommation, pour schématiser. Le cycle Saturne/Neptune est associé à la Social-Démocratie.

JFR enchaine ensuite par un historique similaire sur les oppositions Saturne Uranus, associées à la récession, à la contestation du capitalisme (sans succès) et à l’éclatement de bulles spéculatives. Le cycle Saturne/Uranus est associé au libéralisme. Le voyage est agréable, il aurait aussi été logique de le suivre en version chronologique.

Comme le lecteur est ingrat, non content de voir ce panorama se déployer sous ses yeux, il aurait souhaité qu’on lui parle aussi de l’impact de ces oppositions sur les thèmes nationaux, et notamment le thème USA. Un autre livre sans doute…


JFR nous entraine ensuite dans l’exploration d’un cycle qui semble rythmer le destin de certains pays / évènements, suivant en cela la trace de Barbault et de son cycle Sat/Nep pour la « Grande Russie ». C’est assez convaincant d’ailleurs : Jupiter/Neptune pour la France (mais sans prévisions, si dures à faire en politique), Jupiter/Neptune et Jupiter/Uranus pour la Belgique (éclatera ? éclatera pas ?), Jupiter/Neptune encore pour les grippes et pandémies.

La période à venir, fin 2009 -2011 est alors enfin abordée. Celle que le lecteur attiré par le titre attendait, pour enfin savoir comment arbitrer son assurance vie et son PEA, enfin ce qu’il lui restera s’il a bien lu la partie consacrée aux impôts. Pas de prévision précise à ce stade de l’ouvrage, sauf à dire qu’avec la concentration d’aspects négatifs de l’été 2010, ça va barder. On reste un peu sur sa faim, je dois dire, mais ça peut effectivement craquer n’importe où, le dollar, la dette, le proche orient… La Chine n’est pas abordée sous l’angle des cycles, et c’est bien dommage. Ce pays fait penser au Japon des années 70, que tout le monde voyait triompher, et qui s’enfonçât dans 20 ans de marasme boursier et économique. Etant donné son poids dans le financement de leur client américain, une petite étude aurait eu du sens.

JFR confirme ses talents de politologue en analysant les rapports Saturne/Pluton et droite conservatrice (droite bonapartiste aurait dit le regretté Réné Rémond). On le dit peu, mais les hommes politiques consultent beaucoup voyantes et astrologues, y compris les plus en vue. Ils seraient bien inspirés d’étudier ces cycles qui font plus appel à la raison et à l’analyse, et de planifier leur action en conséquence. Mais faut-il faire des réformes quand le vent est favorable (et que personne ne les souhaite) ou en temps de crise quand l’obligation est reine ?

En tout cas, la clef de prédiction est efficace : associer un grand évènement à une charnière d’un cycle lourd (conjonction / opposition par exemple), et suivre dans le temps les grandes étapes du cycle à partir de ce repère.

Retour sur l’été 2010, perçu par JFR comme un plus bas, pointant vers les 23 aspects négatifs d’août 2010. C’est tentant de deviner ce qu’il peut se passer, JFR propose quelques pistes : Amérique du sud (mais c’est quand même des petits pays, à part le Brésil), Proche orient (un classique de Saturne/Pluton), terrorisme ou pollution nucléaire (mais toujours pas la Chine…). Mais il conclut avec raison que l’astrologie seule ne permet pas de savoir ce qu’il va se passer.

Avant d’entamer la période délicate de 2012-2020, JFR dresse un bel aperçu des liens Uranus – Neptune, associés à la société de consommation, au capitalisme, à la liberté, à internet, à la paix, démocratisation sociale…etc. de quoi envisager 2011 sous des auspices plus souriants, après le plus bas de l’été 2010, d’autant que la conjonction Jupiter Uranus devrait booster les marchés cette année-là. C’est vrai qu’on a eu Jupiter conjoint Neptune le tout au semi sextile d’Uranus (+60%), on peut très bien imaginer, après l’été 2010, le même scénario, avec Jupiter conjoint Uranus le tout au semi sextile de Neptune.

Après un petit coup d’œil sur le futur de l’Union Européenne, associée avec précision par JFR au tandem Ju/Sat, le tableau des années post 2011 commence à se dresser devant nous. Il est associée au redoutable tandem Uranus-Pluton, et nous promet impôts, déficits, poids de la dette, extrême droite, réduction des libertés, et pour couronner le tout krach boursier (rappel du contexte de celui d’Octobre 1987) et pollution nucléaire (rappel du contexte de Tchernobyl). On pourrait croire à du sensationnalisme, mais il n’en est malheureusement rien, l’étude de ces cycles dans le passé nous le montre bien. Dépression économique probable donc, mais selon JFR, risque de guerre mondiale écarté, pour diverses raisons, notamment l’analyse des cycles croissants, qui rappelle un peu l’indice cyclique de Barbault.


JFR conclu enfin son panorama des 10 prochaines années par l’analyse du demi carré à venir Uranus/Neptune (inflation, échec de la gauche, crise pétrolière et politique) et enfin de l’approche redoutable de la conjonction Saturne/Pluton de 2020, dernière épreuve avant des lendemains qui chanteront entre 2022 et 2035… La démonstration est claire et les prévisions assez étayées. Je garde donc l’idée de vendre mon appartement en 2020 et de le placer en Bourse pour 15 ans, afin d’assurer ma retraite.

Au final un bon ouvrage d’astrologie mondiale, politique et économique, qui montre tout le bénéfice qu’il existe à balayer l’histoire en parallèle aux cycles des planètes lourdes.

A celui qui veut décrypter le futur on ne saurait que trop conseiller de commencer par décrypter le passé. Il découvrira que passé et futur sont rythmés par des cycles millénaires, pour celui qui sait où et comment regarder, et ce livre les mettra sur la voie. Rien n’est écrit bien sûr, mais il existe des saisons jusque dans l’histoire politique et économique.


Ouvrage à lire donc, disponible dans toutes les bonnes librairies…et sur Amazon.

Ephemeris

Sagittarius
Sun in Sagittarius
17 degrees
Capricorn
Moon in Capricorn
11 degrees
Waxing Crescent Moon
Waxing Crescent Moon
2 days old
Powered by Saxum
Go to top